Quasi de veau en cocotte

Quasi de veau en cocotte. 
<p>Un “cul de longe” bien tendre à se mettre sous la dent…</p>
Cliquer sur l'image pour agrandir

Le quasi de veau est une viande tout en finesse et en délicatesse.
C’est sans doute l’un des meilleurs morceaux de veau à rôtir, aussi bon cuit au four que braisé en cocotte.

Le quasi est un morceau particulièrement savoureux et moelleux.
Il peut être grillé, poêlé ou rôti selon qu’il est coupé en émincé, cube, escalope, pavé ou rôti. Il se prépare de multiples façons.
Rôti en cocotte, il est inutile de le barder ou de le ficeler.

Le quasi de veau est un morceau épais.
C’est le muscle fessier situé entre la cuisse et la région lombaire ; en un mot, la croupe, qui correspond chez le boeuf au rumsteck.

Pour en savoir plus sur le quasi de veau.

Le quasi de veau change de nom au fil des régions. Il s’appelle “cœur de veau” à Marseille, “cul de longe” à Lyon et “pièce blanche” à Toulouse.

La cuisson en cocotte rend la viande moelleuse, tendre et parfumée.

Nombre de personnes
4 personnes
Difficulté de la recette
facile
Durée de préparation de la recette
20 min
Durée de cuisson de la recette
60 min

Ingrédients

Préparation

Peler et émincer les oignons et les échalotes.
Les faire suer dans une cocotte en fonte avec un filet d’huile d’olive.

Dans la même cocotte, ajouter un peu d’huile d’olive et faire colorer le quasi de veau sur toutes ses faces.
Le retirer de la cocotte et le badigeonner généreusement de moutarde à l’ancienne, saler, poivrer.

Remettre le quasi dans la cocotte, ajouter les tomates confites, le thym, les feuilles de laurier, les pommes de terre pelées et coupées en gros morceaux et le vin blanc.

Couvrir et faire cuire à feu très doux pendant une heure environ.
Remuer de temps en temps et arroser la viande. Vérifier la cuisson des pommes de terre de la pointe d’un couteau.

Servir bien chaud.

Conseil de chefConseils & astuces

Il faut penser à ne pas cuire la viande directement à la sortie du réfrigérateur. Laisser-la quelques temps se remettre à température ambiante pour éviter qu’un choc thermique se produise au moment de la cuisson, ce qui fait durcir la viande.

Utiliser des pommes de terres à chair ferme, de type roseval ou charlotte.

Vous pourrez accompagner ce plat d’une poêlée de champignons.

Une recette de
, publiée le
et classée dans Plats et Plats mijotés

Un peu de musique... le temps de lire tranquillement la recette.

Laisser un commentaire

2013 - 2019 © Nos recettes de famille